Mot clé - échange

Fil des billets

Déjà 3 mois

Quand on repense à notre voyage c'est ce que l'on se dit : déjà 3 mois...

Ce voyage a changé notre vision des choses. Même si malheureusement, nos habitudes d'occidentaux ont vite repris le dessus, c'est souvent qu'on se dit : franchement par rapport à la Chine on n'a pas à se plaindre...

Les paysages, les rencontres, les mésaventures qui nous sont arrivés resterons à jamais gravé dans nos têtes et surtout dans nos cœurs.

Partir à la découvert d'un pays avec une culture si différente est une chose extraordinaire : je souhaite à tout le monde de vivre ça un jour dans sa vie.

Il est clair qu'un voyage comme celui-là coûte relativement cher - bien qu'avec toute les activités qu'on a faite et la durée de notre voyage, cela est plus intéressant que 5 semaines dans un bungalow sur la côte d'azur ;-) - et c'est pour cela que nous tenions à remercier le soutien de la communauté de commune de Chambéry qui nous a accordé une aide via les bourses jeunes.

C'est d'ailleurs dans ce but que nous "travaillons" actuellement sur la présentation de notre voyage en réalisant un DVD de l'ensemble de nos photos et en préparant une expo photo de nos rencontres et des paysages qui nous ont émerveillé. Ce retour sera fait auprès des écoles de Barberaz (après validation de celles-ci). Notre expo photo sera présentée à la bibliothèque de Barberaz puis au Scarabée à Chambéry le Haut.

Et bien évidemment nous serons présent à la LAMBITEUF pour partager avec vous nos découvertes asiatiques...

Yangshuo en velo

Notre journee est matinale. Nous avons rendez vous avec Esthere, notre guide, qui va nous faire decouvrir les alentours de Yangshuo en velo.

Nous nous levons de bonne heure et allons prendre un bon petit dej' pour etre en forme. Puis, nous rejoignons Esthere devant le loueur pour prendre nos velos : 2 VTT pour seulement 20¥, soit 2 euros la journee !!!

Et nous voila sur nos velos a 9h, prets a decouvrir les rizieres de Yangshuo. Les premiers coups de pedales sont un peu dur, surtout pour les fesses ;-). Mais en decouvrant le paysage si magnifique, on oublie tout...

Esthere nous fait passer a des endroits inattendus et pittoresques. Il n'y a meme pas de route : c'est un chemin de terre et de cailloux, c'est genial. Elle nous arrete chez l'habitant pour acheter des bouteilles d'eau et on decouvre une fabrique de biere.

Un peu plus loin en chemin, Esthere a un probleme technique sur son velo : crevaison du pneu avant. Nous continuons tout de meme la ballade en cherchant un reparateur.

Apres 1h30 de velo, Esthere nous depose devans l'entree de la Water Cave. Il s'agit d'une grotte ou on decouvre des roches aue notre guide essaye de nous expliquer ce que cela represente. Il faut avoir de l'imagination parfois !!!

Nous avons choisi la version longue de la visite. Sur le chemin, nous avons le droit au fameux bain de boue : c'est trop fort. Imaginez vous mettre votre maillot de bain dans une grotte et entrer dans un bain de boue, glisser sur un toboggans fait de boue dans une quasi obscurite. Et bien nous l'avons fait !!! Meme si au debut c'est un peu ecoeurant, on a trop bien rigoler :-)

Apres quelques photos et une douche, enfin un rincage sous un tuyau d'eau, nous continuons la visite en mailot ;-)

Cettre grotte est vraiment magnifique et notre guide est excellent : il nous prend en photos, chante et prend le temps de nous montrer les differentes representations des stalagmites dans la grotte.

A la fin de la visite, nous avons une derniere pause "baignade", mais cette fois dans de l'eau clair... En effet, la visite se termine par un bassin d'eau de source alimente par une cascade haute de 10m.

Nous quittons cette magnifique grotte pour retrouver nos velos. Nous decidons de repartir pour Yangshuo en empreintant au maximum des petits chemins pour essayer de rencontrer des gens et voir de beau paysages. Certains chemins que nous empruntons sont sans issue et on y rencontre de drole de betes comme des Zebus : ca fait un peu peur, et rire en meme temps :-)

Nous sommes emerveilles devant le paysage qui defile devant nous, et les rencontres que nous faisons sont inoubliables et magiques. Nous ne regrettons pas dutout d'avoir louer ces velos et nous avons meme du mal a prendre le chemin du retour. Malheureusement, il se fait tard et la nuit va tomber :-(

Apres une bonne douche, nous reprenons des forces dans un petit bar/karaoke. Puis nous vadrouillons dans les rues commercante de Yangshuo.

Changement de programme

Apres avoir saisi notre billet d'hier, la famille, qui tient la pension naxi ou nous logeons, souhaite qu'on mange avec eux.

Nous pensons que nous sommes les 1er touristes etrangers qu'ils accueillent. Ils sont ravient de nous faire decouvrir la cuisine chinoise et de partager leur repas avec nous.

Voyage pittoresque

Aujourd'hui nous partons a Yuanyang. On prend le bus a 10h40 pour 7h de trajet. Yuanuang se situe a 1800m d'altitude sur une crete dominant un reseau de vallees. Pour les personnes souhaitant decouvrir les rizieres en terrasses de la region du Yunnan : Yuanyang est un passage oblige.

Nous quittons l'hotel a 9h30 pour rejoindre la gare routiere du sud, afin de ne pas louper notre bus. Une fois arrives, nous decouvrons avec stupeur notre 'beau' bus. On nous avait annonce un bus comme celui de Hong Kong (tout confort), mais malheureusement non !

((/public/Yuanyang/bus.JPG| |C))

Il s'agit en fait d'un mini bus au confort rudimentaire avec a bord des chinois digne de ce nom : le bus ressemble a une "porcherie". Heureusement, dans notre malchance, nous sommes a l'avant qui est certainement l'endroit le plus propre. Mais c'est aussi a ces places que l'angoisse monte lorsqu'on decouvre la facon de conduire des chauffeurs de bus chinois.

Heureusement, nous sommes arrives a bonne destination mais nous nous demandons encore comment cela est possible. Le chinois double sans visibilite dans les cols, cree une 3eme voie quand il n'y en a que deux, force le passage et ADORE le klaxon. En revanche, le paysage est magnifique : il nous laisse sans voix.

((/public/Yuanyang/vue1.jpg| |C))

((/public/Yuanyang/vue.jpg| |C))

Une fois arrives a Yuanyang, nous nous sentons perdus : ce petit village de 15 000 habitants est completement perdu. C'est donc avec surprise que nous rencontrons deux francaises qui nous conseille leur hotel : le Yun Ti Hotel. Nous negocions une grande chambre et reservons nos billets de bus pour notre retour a Kunming. Un petit tour dans la ville ou nous rencontrons des habitants intrigues de voir des francais dans leur village, puis nous allons manger car nous n'avons encore rien avale de la journee. Et la je suis contente : c'est la 1ere fois que je ne suis pas decue de mon plat : poulet, bambou et carotte : c'est trop bon !

((/public/Yuanyang/enfants.JPG| |C))

Enfin retour a l'hotel pour une bonne nuit de sommeil car demain on visite les rizieres et le 1er bus part a 6h30 !

Retour sur notre 1ère journée

Cette première journée nous parait en fait une éternité. Elle a commencé lundi matin en se réveillant à l'hotel à Roissy et s'est terminé ce matin à Guangzhou vers 1h30 après une soirée riche en échanges et en alcool ;-)

Petit retour sur ces 36 heures sans dormir...

Le plus long et le plus difficile a été sans conteste le voyage en avion. Après avoir retrouvé Mathieu à l'aéroport, on prend le bus pour aller à leur appartement dans le centre de Guangzhou. C'est le grand luxe : leur résidence est dans l'un des meilleurs quartiers de la ville. On en profite pour se poser un peu et admirer la vue sur la rivière des Perles depuis le salon.


Mais pas de temps à perdre, je pars avec Mathieu à la banque, car il faut qu'on change nos Euros en monnaie locale : le Yuan. On arrive ainsi 30 min avant l'ouverture, mais il y a déjà 3 personnes devant nous qui attendent. Une bonne heure plus tard, on ressort avec nos liasses de billets et un contact avec un expat français (Jean Jacques dit Tony Montana) qui vit depuis 25 ans en Asie. On doit d'ailleurs se retrouver pour un apéro Ricard le soir même ;-)

De retour à l'appart, on retrouve les filles et on se decide pour aller visiter le jardin des orchidées. L'ambiance y est très zen et reposante alors qu'il est au milieu de la ville. Cela fait du bien pour se remettre de la fatigue qu'on commence à accumuler.

L'atmosphère est très lourde en Chine. Il me fait pas très chaud, mais par contre l'humidité est au maximum. On est donc rapdiement moite. Ainsi une douche avant d'aller boire l'apéro chez Jean Jacques s'impose. Leur appart est dans la tour voisine. On échange nos premières impressions de petits européens fraichement débarqués, puis ils nous invitent à manger dans un resto chinois à la mode. Les plats typiques défilent sur la table, tous plus bon les uns que les autres, et le whisky coule à flot. Les discussions vont bon train et la soirée passe trop vite. On fini le repas avec un jeu de dés chinois, où lorsqu'on perd, il faut boire son verre : le chinois est très joueur ;-) Il est déjà tard (ou plutot tôt : 1h30), on decide donc de rentrer, les yeux un peu endormis, mais déjà des souvenirs pleins la tête...

Rendez-vous reporté

Le rendez-vous prévu ce soir avec Anne du Conseil Général de Savoie a été annulé. Il faut maintenant que je la rappelle pour convenir d'un nouveau rendez vous.

Les projets culturels soutenus par le Conseil Général de Savoie

Cela faisait longtemps que ce mail attendait dans ma messagerie. En effet, j'avais contacté Anne Bernhard, du Conseil Général de Savoie, suite à notre rencontre avec Philippe Amor. Grâce à cette personne, le but était de glaner un maximum d'informations et de conseils pour la préparation de notre voyage.
Ainsi, cela fait environ un mois que je devais relancer ce contact afin de se fixer un rendez vous. Cette après midi, j'ai enfin pris le temps de l'appeler : nous avons donc rendez vous mercredi 18 juillet pour parler de notre projet. Anne pourra alors nous mettre en contact avec d'autres jeunes partis à la découverte de l'Asie.

Comment ne pas être perdu en Chine

Ce pays est tellement grand que s'y perdre est vite arrivé. Surtout lorsque personne ne vous comprend et que vous même vous ne savez pas déchiffrer les indications des panneaux signalétique...
Et bien pour parer au mieux à cela, nous avons anticipé en achetant une carte de la Chine en français et chinois ainsi que le guide de conversation du routard. Ainsi, avec la carte nous devrions réussir à demander notre chemin aux chinois que nous croiserons. Le guide nous permettra de bredouiller 2/3 mots de chinois, ce qui sera peut être plus simple que les gestes pour se comprendre.
A nous maintenant de nous entrainer un peu afin d'avoir le meilleur des accents ;-)

Un blog, pourquoi pas

Cela fait un petit moment qu'on pas pas avancé sur notre projet. Mais c'est pas pour autant que l'idée nous est sorti de la tête : en effet, comment oublier un tel projet d'évasion. D'ailleurs les jours défilent tellement vite (même avec le temps d'automne qu'on a actuellement) qu'on se rapproche doucement du départ : dans un peu plus de 2 mois, on sera à 8200kms de la Savoie, perdu au milieu de millions de chinois.

C'est donc pour cela que nous nous sommes remotivés pour travailler sur notre dossier des Bourses Jeunes. Car si on souhaite boucler pour présenter au jury début août, il ne faut plus qu'on traine. Ainsi, ce midi j'ai envoyé aux différents membres du jury un mail pour les informer de notre projet de découverte de la Chine au mois de septembre. Dans ce mail, on présentait aussi notre envie de faire vivre aux habitants de la communauté de commune de Chambéry notre voyage à travers notre carnet de voyage sur internet. Cela serait ainsi notre retour d'expérience que nous partagerions au jour le jour. On y consignera nos découvertes et nos états d'âme, nos photos et vidéos.

Cela sera une sorte de passerelle entre le nouveau monde et notre vieux continent.

Rencontre avec Philippe des Bourses Jeunes

Voilà une dizaine de jours que nous avons appris qu'une Bourse Jeune est offerte pour des projets solidarité ou culturel. Mais pour cela il faut constituer un dossier qu'il faudra défendre devant un jury. Malgré la documentation récupérée à la mairie de Barberaz, nous avons un peu de mal à nous lancer : Par où commencer ? Que doit-on mettre dans ce dossier ? En fait, la peur de ne pas avoir un dossier béton fait qu'on se pose des questions. C'est donc pour cela que ce soir on a décidé d'aller voir directement la personne responsable des Bourses Jeunes.

Nous arrivons donc vers 19h à l'association pour rencontrer Philippe Amor. Il nous présente alors le principe et le fonctionnement des bourses ainsi que les critères d'attribution. La discussion s'engage : le contact passe bien. Philippe montre un réel intérêt pour les projets de voyage jeunes. Il nous met alors en relation avec différentes personnes du Conseil Général, de notre commune de Barberaz ou d'associations aidant les jeunes à concrétiser leur projet. Il nous donne d'ailleurs tellement d'infos pour nous aider qu'il est parfois difficile de tout noter sans rien oublier.
En tout cas, il nous conforte dans notre projet, et à force de discussion, on se projette encore plus dans ce périple . Il fait ainsi emmergé des questions que nous ne nous serions peut être pas posées aussi clairement : qu'attendons nous de ce voyage dans une civilisation qui diffère en tout point de notre culture occidentale ? Cela va t-il changer la vision que nous avons de notre style de vie ? Vaut-il mieux utiliser des baguettes ou des couverts traditionnels pour manger ? :-)

Après environ 1h30 d'échanges très interessant, on repart avec toutes les informations dont nous avions besoin pour monter un dossier solide pour décrocher ces Bourses Jeunes. Et même mieux, nous avons plusieurs contacts à lancer qui pourraient nous aider aussi bien financièrement qu'utilement.
En résume, on est plus motivé que jamais : merci Philippe ;-)