Mot clé - JO

Fil des billets

Une longue histoire entre la Chine et le Tibet

En ce moment la Chine occupe tout les médias ou presque. Pas un journal télévisé ou papier n'a son reportage ou son article sur ce pays en pleine expansion. Vous allez me dire, normal, les Jeux Olympiques de Pékin approchent à grands pas... Mais malheureusement, on ne parle pas de la Chine uniquement pour ses JO, mais plutôt pour les débordements de violence au Tibet et les conséquences que cela entraine..

En effet, depuis quelques semaines, les tibétains font face à une vague de violentes répressions de la part du gouvernement de Pékin. Mais en fait quel est le lien entre notre carnet de voyage en Chine et ces évènements : et bien, c'est de dénoncer, ou du moins de confirmer avec notre petite expérience chinoise, le principe de la pensée unique que le pouvoir chinois impose aux chinois de tous bords. Là-bas, la censure, le contrôle de l'information et la répression y sont légion : aucune information allant contre le pouvoir installé par Mao ne peut être diffusée. De plus l'omniprésence de représentants du régime dans les rues est le reflet de ce contrôle monopolisé.

Ainsi, lorsque nous étions en Chine, l'accès à Dailymotion était impossible car on pouvait y trouver des vidéos relative à la répression chinoise ou à des contenus que Pékin ne voulait surtout pas diffuser. Plus dernièrement c'est au tour de YouTube d'être banni des navigateurs chinois : en cause, des vidéos montrant l'armée chinoise matant avec violence les manifestants tibétains qui revendiquaient pacifiquement leur droit à la différence. Car le message que veut faire passer Pékin est que l'armée chinoise n'est présente au Tibet uniquement pour maintenir la violence des tibétains. Le discours est donc bien souvent en décalage par rapport à la réalité des faits.

Le but est clairement de conditionner les chinois à être dans le moule fixé par les autorités en réprimant sans limite la liberté d'expression et en opprimant les différentes minorités chinoises. Toute personne sortant de ce conditionnement est qualifiée de séparatiste et s'expose à la répression communiste.

Le Tibet n'est malheureusement pas à ses premiers heurts avec le régime de communiste, mais le 24 mars, une torche de la liberté pour le Tibet a été allumée à Olympie : elle suit son propre parcours en pimentant celui de l’officielle avec quelques actions de révoltes comme à Londres ou Paris. Ces initiatives vont dans le même sens, ne pas permettre à l’oubli et à l'indifférence de s’installer. Ne pas laisser impunément la Chine continuer à réprimer et à bafouer les droits d'expression et de liberté de chacun.

A quelques semaines de l’ouverture des Jeux, les enjeux ne sont pas uniquement pour Pékin, ils concernent également le reste d’un monde : en laissant agir ainsi la Chine, ne cautionne t-on pas en quelques sortes ses actes ? Ce qui se joue dans l’Himalaya, c’est aussi notre propre liberté. Alors boycotter la cérémonie d'ouverture des JO, une mauvaise bonne idée pour montrer notre désaccord ?

Bientot les JO !

Qui a dit que je ne ferai pas de sport pendant 5 semaines ?