Cette première journée nous parait en fait une éternité. Elle a commencé lundi matin en se réveillant à l'hotel à Roissy et s'est terminé ce matin à Guangzhou vers 1h30 après une soirée riche en échanges et en alcool ;-)

Petit retour sur ces 36 heures sans dormir...

Le plus long et le plus difficile a été sans conteste le voyage en avion. Après avoir retrouvé Mathieu à l'aéroport, on prend le bus pour aller à leur appartement dans le centre de Guangzhou. C'est le grand luxe : leur résidence est dans l'un des meilleurs quartiers de la ville. On en profite pour se poser un peu et admirer la vue sur la rivière des Perles depuis le salon.


Mais pas de temps à perdre, je pars avec Mathieu à la banque, car il faut qu'on change nos Euros en monnaie locale : le Yuan. On arrive ainsi 30 min avant l'ouverture, mais il y a déjà 3 personnes devant nous qui attendent. Une bonne heure plus tard, on ressort avec nos liasses de billets et un contact avec un expat français (Jean Jacques dit Tony Montana) qui vit depuis 25 ans en Asie. On doit d'ailleurs se retrouver pour un apéro Ricard le soir même ;-)

De retour à l'appart, on retrouve les filles et on se decide pour aller visiter le jardin des orchidées. L'ambiance y est très zen et reposante alors qu'il est au milieu de la ville. Cela fait du bien pour se remettre de la fatigue qu'on commence à accumuler.

L'atmosphère est très lourde en Chine. Il me fait pas très chaud, mais par contre l'humidité est au maximum. On est donc rapdiement moite. Ainsi une douche avant d'aller boire l'apéro chez Jean Jacques s'impose. Leur appart est dans la tour voisine. On échange nos premières impressions de petits européens fraichement débarqués, puis ils nous invitent à manger dans un resto chinois à la mode. Les plats typiques défilent sur la table, tous plus bon les uns que les autres, et le whisky coule à flot. Les discussions vont bon train et la soirée passe trop vite. On fini le repas avec un jeu de dés chinois, où lorsqu'on perd, il faut boire son verre : le chinois est très joueur ;-) Il est déjà tard (ou plutot tôt : 1h30), on decide donc de rentrer, les yeux un peu endormis, mais déjà des souvenirs pleins la tête...