Mot clé - croisiere

Fil des billets

On parle de nous

Comment bien finir une semaine de travail : en prenant son vendredi pour aller au snow. Avec le beau temps, cela ne peut pas se refuser même si les conditions de neige ne sont pas optimum. Une bonne journée de glisse intense avec Jo et Antoine, rien de tel pour vous fatiguer un homme.

Ainsi, en rentrant à l'appart, le premier réflexe a été de prendre le courrier, de se poser dans le canapé et de voir ce que notre ami le facteur nous a apporté. Entre les publicités, les programmes municipaux et les abonnements Bayard se cache le bulletin municipal 2008 de Barberaz.

Je le parcours rapidement, mais mon œil est tout d'un coup attiré par une photo. Un sourire sorti de nul part commence à pointer sur mon visage : je viens de reconnaitre une de nos photos de Chine : le portrait d'une fillette dont nous avons fait la connaissance durant notre croisière entre Guillin et Yangshuo au milieu des pains de sucre. Elle est trop mignonne :-) En fait il y a 3 autres de nos photos pour accompagner un article qui parle des bourses jeunes et de notre voyage en Chine.

Article Barberaz 2008

Cela fait plaisir que notre commune parle de notre voyage pour promouvoir une belle action qui incite les jeunes à partir à la découverte des richesses de notre planète.

En tout cas, le clin d'œil est sympa car nous avions découvert le programme des bourses jeunes dans ce même bulletin en juin dernier. Et maintenant, c'est notre voyage qui est mis en avant pour parler de ces bourses.

La boucle est bouclée ;-)

Direction Yangshuo par la riviere Li

Suite a une journee a Guilin, nous avons prevu de rejoindre Yangshuo aujourd'hui en descendant la riviere Lijiang. Cela change des habituels bus, trains ou avions ;-)

Ainsi a 8h, nous sommes a la reception de notre auberge et nous attendons la venue de notre guide. Celui ci doit venir nous chercher pour nous emmener a l'embarcadere qui se situe a une quinzaine de kilometres de Guillin. Sur la route, nous effectuons bien sur ce que nous appelons maintenant l'arret chinois : ces fameux arrets dans des pseudos bijouteries qui n'interessent que nos amis chinois (et encore). Par chance, l'arret ne s'eternise pas trop et nous pouvons donc rejoindre notre bateau pour une croisiere d'environ 4 heures.

A bord, nous sommes les seuls "blanc" et donc nous faisons un peu attraction... Mais ce n'est pas grave, nous commancons a etre habitue ;-)

Une fois la manoeuvre de depart finie, nous montons sur le pont superieur afin de profiter de la vue splendide sur les montagnes en forme de pains de sucre qui bordent la riviere. Cela nous permet aussi de retrouver un peu de calme, car en bas, nous avions droit aux explications bruyantes du guide chinois...

Les pains de sucre ont tous des formes differentes : si on fait preuve d'un peu d'imagination, on peut y voir des formes ou des animaux. Mais je vous avoue qu'on a parfois eu du mal a trouver tellement l'imagination chinoise est debodante.

Apres un repas bien chinois (aux saveurs parfois particuliere) nous remontons sur le pont superieur. Parmis les chinois qui nous rejoignent, trois enfants sont intrigues de nous voir ici. Nous essayons alors de nous approcher pour "tenter" de communiquer.

Commence alors un echange de sourires, rires, paroles et regards malicieux. Je tente de dire quelques mot en chinois. Je ne sais pas trop s'ils comprennent mais en tout cas cela les fait bien rire. Ce moment restera sans aucun doute parmi les plus riche de ce voyage. Echanger avec les chinois, et plus particulierement avec les enfants, etait une de nos envies lors de notre voyage :-)

Vers 15h, nous arrivons a Yangshuo. Nous debarquons et rejoignons tranquillement le centre ville a pied. Nous trouvons rapidement l'hotel que nous avions repere sur le routard : un petit etablissement dans une rue calme, toute proche des rues animees et commercantes de la ville pietonne.

Une fois les sacs poses et quelques affaires deballees, nous nous lancons a la decouverte de Yangshuo, de son centre pieton et de son port. Au coin d'une rue, nous rencontrons Esther, qui nous propose de nous emmener en ballade en velo pour decouvrir les environs, et surtout les rizieres perdues au milieu des pains de sucre.

Nous tombons sous le charme de ce petit bout de femme et nous nous donnons rendez vous demain matin pour un joli tour de velo autour de Yangshuo.

Une journee a Guilin

La journee commence par une panne de reveil !! Bon ou mauvais signe ?

On se prepare rapidement car ce matin, il faut trouver nos billets d'avion pour notre retour sur Canton, et nos billets pour la croisiere sur la riviere Lijiang pour Yangshuo.

Nous trouvons rapidement les billets pour la croisiere aupres d'une agence de voyage. En revanche, pour les billets d'avion, cela nous prend plus de temps car sur le site elong (ou nous prenons nos billets habituellement), nous avons trouve un billet mais les agences ne le vendent pas !!

Nous nous resignons a reserver directement sur Internet, au risque de revivre le scenario de Shanghai. Nous partons donc vers un cybercafe. Sur notre route, nous tentons une derniere agence sans grande conviction. Elle nous annonce le memes tarifs que les autres agences. Nous leur montrons le site elong.com et la, retournement de situation : une des filles de l'agence passe un coup de fil, et bingo, nous avons nos billets. Nous venons de leur faire decouvrir ce site a prix reduit, elles nous remercient :-)

Nous prenons le temps de manger en terrasse, pour admirer la vue sur une petite rue passante de Guillin. Ensuite nous partons pour visiter la grotte de la Flute de Roseau.

Cette grotte immense, decouverte en 1959, et qui a servit d'abri antiaerien pendant la guerre contre le Japon, pourrait abriter plus de 1000 personnes. Elle regorge de stalactites et stalagmites impresionnantes mais surtout, elle est eclairee de facon... originale.

Pour mettre en valeur les magnifiques volumes des "salles", ils on mis des neons rose, vert et bleu grossierement caches. L'endroit est peu etre un peu "kitsch" mais c'est magnifique.

Nous avons la chance de visiter un endroit encore ferme a la visite. Il est quasi termine, et le gardien nous laisse entrer. Nous decouvrons alors de belles et grosses tortues.

A la sortie de la grotte, nous montons a un point de vue qui domine les pains de sucre et le lac. C'est vraiment tres joli et calme.

En redescendant une dame nous acoste pour nous proposer un tour de radeau en bambou sur le lac. Apres negociation, nous voila parti sur le lac. J'ai meme navigue pendant quelques minutes le navire !! Je manque encore un peu d'experience...

De retrour sur Guilin, nous decidons d'aller faire un tour sur le marche de nuit qui se situe vers la riviere Li, a deux pas de notre hotel. Malheureusement, ce marche n'est plus d'actualite, donc nous continuons notre ballade dans les rues tres animees de Guilin.

Un coup de folie me prend : je rentre dans un salon de coiffure , il est 22h !! J'ai envie de tester avant de partir. Je choisi une coupe simple, rien d'extraordinaire sauf le prix : 5 euros. Et pour ce prix, j'ai le droit a un massage de la tete et du haut du dos... oula, le retour en France va etre dur !!!

Satisfaite de ma coupe, nous continuons notre ballade avant de rentrer pour une bonne nuit de sommeil.

L'autre face de Hong Kong

Hong Kong comprend 260 iles plus ou moins vastes et plus ou moins peuples. L'ile de Lantau est une de ces parcelles de terre qui surnagent, au coeur desquelles regnent encore le calme, la verdure et les traditions. Le contraste avec l'ile de Hong Kong est saisissant : tou y est moins extravaguant. Ainsi, nous avons gravit la colline abrute pour rejoindre le temple bouddhique Po Lin, afin d'y voir la statue geante de Bouddha en bronze dans la position du lotus.

C'est la plus haute de l'Asie du Sud Est (34m). La montee des 270 marches aqui permettent d'atteindre la statue offre une belle vue sur la vallee de Tung Chung.

Au retour, nous nous arretons dans un petit village de pecheurs tres pittoresque : Tai O. Les ruelles pietonnes et etroites desservent des dizaines de maisons sur pilotis. Dans ce village recule, nous n'avons plus du tout l'impression d'etre a Hong Kong : le superflus et l'exuberance ont laisse place a la simplicite et a la pauvrete.

L'ambiance est tres agreable et apaisante apres une journee passee dans le tourbillon de Hong Kong. Cependant, l'heure tournant et la soiree arrivant, nous devons reprendre le bus, pour franchir la colline, puis le metro (MTR) pour rejoindre Nathan Road sur Kowloon : nous devons y recuperer nos visas pour retourner en Chine ;-)

Une fois ces visas en poche, nous allons faire un tour au computer market, une sorte de building ou les seuls magasins present sont des boutiques d'informatique : le paradis pour les amoureux de processeurs, disques dur, ou autre periferiques en tout genre. On y trouve aussi toute sorte d'appareils photo ou camescopes numerique.

Les prix sont plus interessants qu'en France, sans pour autant etre l'affaire du siecle. Mais on se laisse tout de meme tenter par un disque dur externe, car sinon, nous ne pourrons ramener en France la multitude de photos que nous avons deja et que nous allons encore faire ;-)

La negociation a ete longue et seree. Ainsi, nous nous decidons pour aller faire une croisiere de nuit dans la baie de Hong Kong pour nous remettre de nos emotions, et surtout profiter une derniere fois de cette ville hors normes. Cette ballade en bateau est vraiment magnifique et nous permet d'approcher au plus pres les buildings illumines.

Malheureusement, toute les bonnes choses ayant une fin, nous rentrons manger un morceau avant de rejoindre notre chambre pour notre derniere nuit a Hong Kong.

Canton une ville typique et atypique

Qu'on soit en France ou en Chine, le réveil reste toujours aussi difficile : ce matin on voulait se lever tôt pour aller acheter nos billets d'avion pour lundi (pour la région du Yunann). Mais, manque de motivation + fatigue = levée du corps à 12h.. :-( On se prépare donc rapidement, puis on quitte élodie (qui a cours cette après midi) pour aller sur le marché de Quningping : le plus grand marché traditionnel de Canton, mais aussi le plus atypique. On y trouve aussi bien de la viande à la fraicheur douteuse que des scorpions ou autres serpents présentés aux passant dans des bassines non fermées à même le sol : dépaysement granti ! Malheureusement, on y voit aussi de magnifique petits chiens en cage, qui sont vendus non pas pour la beauté de leur poil, mais plutôt pour satisfaire les estomacs sans pitié.


Pour nous remmetre de nos émotions, on traverse une des rue principale Liu'ersan Lu pour aller sur l'ile de Shamian, une ancienne concession franco-britannique.


En début de soirée, on passe à l'appart pour retrouveer Elodie et on se décide pour aller faire une petite croisière sur la Pearl River qui traverse Canton. On embarque donc sur un bateau tout illuminé à la chinoise (3€). On s'installe à l'avant et là on admire les building cantonais scintillants.


A notre retour, sur une place toute proche de la résidence, des cours collectifs de danse et de tai-chi sont improvisés : des centaines de chinois se retrouvent les soirs pour s'adonner à ces pratiques courante en Chine. C'est assez amusant de voir ces presonnes apprendre la valse ou le rock en pleine rue sous le regard des touristes de passage comme nous.


Enfin arrivés à l'appart, on s'attable autour d'une tartiflette made in France : le reblochons qu'on avait pris dans nos affaires a plutôt bien supporté l'avion :-) C'est bon de manger du fromage dans un pays où ils ne connaissent que la vache qui rit...

La soirée se termine tranquillement avec la préparation du week-end qui appproche : nous allons partir à la découverte de Hong-Kong, la plus anglaise des villes chinoise.