Mot clé - enfants

Fil des billets

A la decouverte des villages

Hier, nous avons vraiment adore la ballade en velo et les rencontres que nous avons eu la chance de faire au fil des villages traverses. Ainsi, aujourd'hui nous voulons remettre cela en allant voir des villages un peu plus eloigne de la ville de Yangshuo. Or, comme nous avons quelques douleurs dues a la journee d'hier, et que nous voulons aller un peu plus loin, nous faisons les faineants et louons un scooter :-) (a defaut de pouvoir louer une moto, pas de licence chinoise :-( )

Une fois le scooter en mains, nous voila lances sur la route : direction Xingping. Cette petite ville encore peu touristique est la plus ancienne ville de la region (265 ap JC). En chemin nous empruntons parfois de petits chemins pour nous ecarter de la grande route et rejoindre de petits villages isoles au milieu des rizieres.

Lorsque nous arrivons au milieu des habitations, les enfants, ainsi que leurs parents, nous regardent d'abord avec etonnement avant de venir nous voir pour nous parler.

C'est dans ces moments qu'on regrette de ne pas comprendre le chinois. Car ces gens ont l'air tres interessant. D'ailleurs, ils mettent tellement d'energie dans leurs propos que nous reussissons a comprendre a force de mimes et de gestes...

Par contre avec les enfants, cela est beaucoup plus simple : un regard, un sourire et le contact s'etablit immediatement.

Lorsqu'on sort l'appareil photo pour immortaliser ces moments, ils sont tout heureux de prendre la pose. Et quand ils voyent le rendu de la photo aur l'ecran, c'est l'explosion de rire : ils n'ont pas l'habitude de se voir ainsi...

Au retour de Xinping, nous souhaitons aller voir un autre village qui a l'air bien sympa d'apres le routard : Liugong, un vieux village de 1189 habitants sur les bords de la riviere Li. Par contre, nous ne savons pas ou il est situe exactement : j'ai juste repere ce midi qu'il se situait a l'est de Yangshuo, c'est-a-dire plus ou moins sur notre route. On se lance donc dans un jeu de piste geant, ou nous devons demander aux chinois que nous rencontrons la route a suivre pour rejoindre ce village. Par chance, la plupart le connaisse et nopus guide assez precisement. Nous sortons rapidement de la route principale, et empruntons des chemins de terre et cailloux. En se rapprochant de la riviere, nous finissons meme par emprunter de petits sentiers au milieu des bosquets : on se croirait dans une speciale du Dakar.

Au bout du chemin, nous pensons etre enfin arrives. Et bien non. Enfin pas tout a fait : les villageois, qui nous ont guides, ont oublie de nous dire que le village etait sur l'autre rive de la riviere, et qu'il n'y avait pas de pont pour traverser en scooter. Nous nous contentons donc de l'observer depuis l'autre rive :-(

La nuit commencant a arriver, nous enfourchons notre scooter pour retourner sur Yangshuo : nous devons redeposer le scooter avant 19h. Nous finissons alors la soiree par un bon repas chez notre cher resto "francais" (meme si la cuisine servie est plutot chinoise) et une petite ballade dans les rues animee de Yangshuo : c'est notre derniere soiree ici, donc il faut en profiter au mieux...

Direction Yangshuo par la riviere Li

Suite a une journee a Guilin, nous avons prevu de rejoindre Yangshuo aujourd'hui en descendant la riviere Lijiang. Cela change des habituels bus, trains ou avions ;-)

Ainsi a 8h, nous sommes a la reception de notre auberge et nous attendons la venue de notre guide. Celui ci doit venir nous chercher pour nous emmener a l'embarcadere qui se situe a une quinzaine de kilometres de Guillin. Sur la route, nous effectuons bien sur ce que nous appelons maintenant l'arret chinois : ces fameux arrets dans des pseudos bijouteries qui n'interessent que nos amis chinois (et encore). Par chance, l'arret ne s'eternise pas trop et nous pouvons donc rejoindre notre bateau pour une croisiere d'environ 4 heures.

A bord, nous sommes les seuls "blanc" et donc nous faisons un peu attraction... Mais ce n'est pas grave, nous commancons a etre habitue ;-)

Une fois la manoeuvre de depart finie, nous montons sur le pont superieur afin de profiter de la vue splendide sur les montagnes en forme de pains de sucre qui bordent la riviere. Cela nous permet aussi de retrouver un peu de calme, car en bas, nous avions droit aux explications bruyantes du guide chinois...

Les pains de sucre ont tous des formes differentes : si on fait preuve d'un peu d'imagination, on peut y voir des formes ou des animaux. Mais je vous avoue qu'on a parfois eu du mal a trouver tellement l'imagination chinoise est debodante.

Apres un repas bien chinois (aux saveurs parfois particuliere) nous remontons sur le pont superieur. Parmis les chinois qui nous rejoignent, trois enfants sont intrigues de nous voir ici. Nous essayons alors de nous approcher pour "tenter" de communiquer.

Commence alors un echange de sourires, rires, paroles et regards malicieux. Je tente de dire quelques mot en chinois. Je ne sais pas trop s'ils comprennent mais en tout cas cela les fait bien rire. Ce moment restera sans aucun doute parmi les plus riche de ce voyage. Echanger avec les chinois, et plus particulierement avec les enfants, etait une de nos envies lors de notre voyage :-)

Vers 15h, nous arrivons a Yangshuo. Nous debarquons et rejoignons tranquillement le centre ville a pied. Nous trouvons rapidement l'hotel que nous avions repere sur le routard : un petit etablissement dans une rue calme, toute proche des rues animees et commercantes de la ville pietonne.

Une fois les sacs poses et quelques affaires deballees, nous nous lancons a la decouverte de Yangshuo, de son centre pieton et de son port. Au coin d'une rue, nous rencontrons Esther, qui nous propose de nous emmener en ballade en velo pour decouvrir les environs, et surtout les rizieres perdues au milieu des pains de sucre.

Nous tombons sous le charme de ce petit bout de femme et nous nous donnons rendez vous demain matin pour un joli tour de velo autour de Yangshuo.