Mot clé - julien

Fil des billets

Le quartier musulman

Ce matin nous decidons de ne pas mettre de reveil car nous souhaitons reprendre des forces pour le reste de notre sejour. Quand je me reveille, il est 9h, je pars reveiller les troupes.

Puis nous dejeunons et flanons tranquillement dans le salon de l'AJ. Nous nous y sentons vraiment bien. Nous profitons d'avoir Internet pour prendre des nouvelles de la France. Quelle nouvelle : l'equipe de France de rugby a battu les All Black ;-)

Vers 12h, nous partons a la decouverte du quartier Hui. Les Hui sont une ethnie musulmane chinoise. Ce sont de grands marchants, ils sont installes depuis des lustres aux quatre coins de l'empire du Milieu et evidemment a Xi'an, la ou demarrait l'antique route de la soie.

Le decor est impressionnant : des ventilos bricoles rafraichissent les viandes, aspirent les fumees des brochettes mises a griller. Julien teste un petit Kebab a la chinoise : pas mauvais mais tres epice !!

Un peu plus loin nous empruntons une route couverte : c'est le repere d'une floppee ininterrompue de boutiques de souvenirs et d'etales empietant sur le passage. Nous en profitons pour faire quelques achats, fort bien negocies.

Nous avons meme le plaisir de gouter du bon the chinois lorsqu'Elodie et Mathieu s'arretent acheter leur the.

Cette route conduit a la Grande Mosquee. C'est une mosquee qui date de l'an 742, c'est la plus importante de Chine pour son rayonnement spirituel, dit-on, c'est aussi, apres celle de Canton, la plus ancienne.

D'apres la desciption du routard, nous etions impatient de la visiter, et pensions en avoir pour longtemps pour faire le tour. Or se ne fut pas le cas !

C'est une jolie mosquee ou l'art chinois est bien present (voir trop) et nous n'avions pas l'impression d'etre au sein d'une mosquee. Et la visite fut rapide : seulement 45min car il n'y avait que quatre cours interieures et des pavillons quasi vides.

Seul la salle de prieres me rappelle une mosquee. Nous avons eu le droit qu'a une vue de l'exterieur car les non-musulemen n'ont pas le droit d'y penetrer. C'est elle qui ferme de toute sa largeur l'enceinte de la mosquee. Les murs sont recouvert de tuiles vernies de vert (couleur de l'islam) et elle peut contenir plus de 1000 personnes. De beau panneaux de bois sculptes, accroches aux murs, illustrent les scenes du Coran.

Ainsi se fini notre periple de 9 jours. Nous prenons un taxi qui nous conduit a l'aeroport : direction Canton.

Une fois a l'appart, nous sommes deja nostalgique. Nous decidons alors de visionner les photos de ce magnifique voyage.

Arrivee a Xi'an

La nuit fut tres longue dans le train !!! Imaginer 11 heures de train en position assise sans place pour s'allonger et une banquette si etroite qu'il n'etait meme pas possible de se recroqueviller :-( Heureusement pour nous, Mathieu et Julien ont ete tres gentlemans : ils nous ont laisse les banquettes. Cela fut un peu plus confortable pour nous, sans etre non plus le top confort. Quand aux garcons, vous devez vous dire : mais ou ont-ils dormient alors ? Et bien ils se sont couches sous les banquettes, comme les chinois ;-)

En me reveillant durant la nuit et en les voyant je pensais qu'il dormaient comme des bb et les enviais. Mais en faite non : ils etaient trop mal et le matin ils ont eu mal partout et la tete dans les fesses :-)

Nous sommes donc heureux de quitter le train a notre arrivee a Xi'an. Mais la joie fut de courte duree car la pluie et le vent se sont installes sur la ville : l'horreur.

Nous partons rapidement a la recherche d'un hotel pour nous mettre au sec. Nous trouvons une tres jolie auberge de jeunesse (AJ) avec une ambiance extra.

Nous finissons notre matinee dans le petit salon de l'AJ. L'ambiance y est reposante : musique, billard, internet, petit resto, un chat (mimi) et des poissons rouge ;-)

Ensuite nous retournons sous la pluie pour nous rendre a l'armee enterree du premier empreur Qin.

Cette armee en argile a ete construite par l'empereur Qin Shi huangdi qui etait hante par la mort. Il aurait donne le 1er coup de pioche de son tombeau a l'age de 13ans. Le malin empereur devait s'entourer d'une veritable armee destinee a le proteger pour l'eternite. Il la desirait puissante comme lui. C'est Victor Segalen, grand archeologue, qui decouvre le tombeau en 1914. Il chercha les statues (qui se trouvaient a 1.5km sous ses pieds) en vein. C'est un simple paysans, affaire a creuser un puits, qui tomba, en 1974, sur un curieux guerrier en terre cuite, puis un autre... annonciateurs de quelques 6000 ou 7000 autres, voir plus...

En 25 ans, pres d'un millier de soldat d'argile ont ete degages de ce chantier archeologique, un des plus fous de la planete. Aujoud'hui, le site est ouvert au public. Les fouilles ont etes stoppes car certains experts pensent que l'agression de l'air libre fera redevenir poussiere d'ici quelques dizaines d'annees ces magnifique statues.

Pour notre part, nous sommes vraiment impressionnes par le travail fourni par les archeologues. Cela doit demander tellement de minutie, c'est impressionnant. Mais, il est vrai que la pluie et le froid ne nous ont pas permis d'apprecier au mieux ce fabuleux site.

Nous decidons donc de retourner a l'AJ pour prendre une bonne douche chaude :-) et nous finissons la soiree tranquillement a jouer aux cartes.