Mot clé - repos

Fil des billets

Retour en France

Cette fois on est bien arrivé : 12h30 d'avion, 1h de métro, 3 de train et 45min de voiture pour arriver à bon port. Je vous avourais qu'après tout ça on est bien content de poser nos sacs et valises pour un peu de repos...

Maintenant c'est le retour à la civilisation française qu'il va falloir gérer, et je pense que cela ne sera pas de tout repos... Mais comme on dit : il faut bien rentrer un jour pour pouvoir repartir ;-)

Deuxième dernier jour en Chine

Une bonne nuit a été bien nécessaire pour accuser le coup du rattage d'avion de la veille : rater l'enregistrement pour 10min à cause d'un taxi un peu trop "con", ça énerve un minimum...

Nous voilà donc une journée de plus en Chine. On était pas pressé de rentrer mais de là à louper l'avion pour avoir un peu de bonus... ;-) Au final on aura pas fait grand chose, car on ne voulais pas que l'expérience se reproduise : ce soir on sera bien en avance pour qu'il n'y ait pas de soucis. La journée se résume à une grasse matinée bien mérité, suivi d'un dernier repas chinois, et conclu par une partie d'élixir.

Journée off

Aujourd'hui nous avions décidé de prendre notre temps et d'en profiter pour dormir un peu ce matin. Car cela faisait longtemps que nous n'avions pas pris le temps de trainer un peu sous la couette. On est en vacances tout de même ;-)

On se lève donc tranquillement vers 10h30, le temps de prendre une bonne douche, et on part pour aller faire un tour sur le marché local de Dali. On y touve de tout sauf des touristes : en effet, seuls les locaux sont là. On se mélange donc aux habitants en se faufilant à travers les étales de légumes, fruits ou volailles.

Puis, on s'attable à un restaurant pour se restaurer. L'ambiance y est sympa et la musique a des sonorités connues : nous sommes dans la rue qui rassemble les restaurants dit "western", c'est-à-dire les restaurants à touristes avec de la nouritture de tout horizon. Car manger un peu autre chose que du chinois ça change un peu, même si ici à Dali la nouritture est très bonne.

Malheureusement, durant le repas, il commence à pleuvoir. Le temps était déjà très menaçant depuis ce matin, mais cette fois, la pluie est là. Nous qui voulions aller faire un tour dans la montagne pour dominer Dali et son lac, c'est loupé... :-( De plus, dans cette petite ville de 30000 habitants, il n'y a pas grand chose à faire mis à part profiter des paysages et des ballades dans les montagnes voisines.

Ainsi, après un bon dessert, on retourne à notre hôtel où on passe l'après midi à tourner en rond ou à surfer sur internet en espérant à chaque instant que la pluie va cesser. Mais nos espérances resteront vaines... Cela aura donc été une journée pas très active, mais parfois prendre son temps et rien faire cela fait du bien, même quand on est à l'autre bout du monde.

Les gorges du Saut du Tigre

Dormir dans un vrai lit reste toujours plus agreable que de dormir dans un bus, aussi confortable qu'il soit. Car cela faisait deux nuits que nous enchainions les bus couchette et on vous avouera que retrouver un lit qui ne bouge pas au gre des virages est un reel bonheur.

Malgre ce petit confort retrouve, nous devons nous sortir du lit de bonne heure car nous avons rendez vous avec notre chauffeur vers 8h pour aller voir les gorges du Saut du Tigre : au nord de Lijiang, le fleuve Yangzi, descendu des hauteurs du Tibet, traverse ces gorges spectaculaires, considerees comme les plus belles et les plus profonde de Chine. La profondeur maximale de la riviere atteint 196m.

Mais une fois au lieu du rendez vous, la personne avec qui nous avions vu pour preparer notre excursion hier nous apprend que le chauffeur anglophone que nous devions avoir est en panne de voiture. Elle se propose alors de nous accompagner toute la journee (alors qu'elle est en repos) avec le nouveau chauffeur qui lui ne parle pas anglais. Grace a elle, nous aurons toute les informations necessaires lors de la visite, que nous n'aurions pas eu avec ce chauffeur chinois ;-)

En route, nous nous arretons a un point de vue qui nous permet d'apprecier la grosseur du fleuve Yangzi : son lit s'etend sur environ 300m de large et il est anime de courant tres fort, car il rassemble en ses eaux les differentes rivieres issues des montagnes voisines.

Apres 2h de route,  nous arrivons enfin a l'entree des gorges. Le taxi nous depose et nous continuons a pied en empruntant un sentier a flanc de montagne. Plus nous avancons, et plus le fleuve commence a s'agiter.

Des tourbillons et des remous se forment un peu partout et un bruit sourd resonne de plus en plus fort : il s'agit du passage le plus impressionant des gorges, mais aussi du lieu qui a donne le nom a ces gorges. Ce nom provient d'une legende, celle d'un tigre qui aurait franchit d'un bond le Yangzi pour echapper a un chasseur. Pas si bete, la bete choisi cet endroit qui est le plus etroit du fleuve, le "Tiger Leaping Rock", la ou les flots dechaines ne font que 30m de large.

Le lieu est vraiment impressionant : les eaux viennent eclater contre les roches et des contre courant se forment.


De retour a Lijiang, nous retournons a notre pension naxi pour s'y reposer un peu, mais aussi pour y reserver une nouvelle nuit. En effet, nous devions partir ce soir pour Dali, mais nous avons prefere decaler notre depart a demain matin pour profiter d'une soiree supplementaire dans cette jolie ville.

Nous allons donc aller errer a nouveau dans les ruelles a la recherche d'un endroit ou manger et passer la soiree, tout en profitant une derniere fois du charme de la vieille ville de Lijiang.

Repos

Aujourd'hui c'est le retour sur Canton. Grace a l'aide de deux chinoises (qui nous ont gentillement reserve hier soir nos places dans le bus) nous prenons le bus a 9h15 donc debout a 8h00 :-( Arrives sur Canton vers 12h15, un petit tour de taxi et nous voila arrives a l'appart.

Un petit peu fatigue de notre week end, on traine toute l'apres midi dans l'appart. Vers 19h on decide d'aller a la piscine juste en dessous de la residence. Il s'agit d'un complexe aquatique avec tobogans, piscine a vagues, courant, etc... On galere pendant 30min juste pour comprendre comment obtenir une bouee pour profiter des tobogans. Et ca vallait la peine : les tobogans sont trop fort : ils descendent et remontent. Ceux de Walibi peuvent aller se coucher...

Fermeture de la piscine a 21h. Une petite douche s'impose et apres on tente un resto type europeen. Pas mauvais et toujours aussi peu cher : 4,50 euros le menu.