Mot clé - resto

Fil des billets

A la decouverte des villages

Hier, nous avons vraiment adore la ballade en velo et les rencontres que nous avons eu la chance de faire au fil des villages traverses. Ainsi, aujourd'hui nous voulons remettre cela en allant voir des villages un peu plus eloigne de la ville de Yangshuo. Or, comme nous avons quelques douleurs dues a la journee d'hier, et que nous voulons aller un peu plus loin, nous faisons les faineants et louons un scooter :-) (a defaut de pouvoir louer une moto, pas de licence chinoise :-( )

Une fois le scooter en mains, nous voila lances sur la route : direction Xingping. Cette petite ville encore peu touristique est la plus ancienne ville de la region (265 ap JC). En chemin nous empruntons parfois de petits chemins pour nous ecarter de la grande route et rejoindre de petits villages isoles au milieu des rizieres.

Lorsque nous arrivons au milieu des habitations, les enfants, ainsi que leurs parents, nous regardent d'abord avec etonnement avant de venir nous voir pour nous parler.

C'est dans ces moments qu'on regrette de ne pas comprendre le chinois. Car ces gens ont l'air tres interessant. D'ailleurs, ils mettent tellement d'energie dans leurs propos que nous reussissons a comprendre a force de mimes et de gestes...

Par contre avec les enfants, cela est beaucoup plus simple : un regard, un sourire et le contact s'etablit immediatement.

Lorsqu'on sort l'appareil photo pour immortaliser ces moments, ils sont tout heureux de prendre la pose. Et quand ils voyent le rendu de la photo aur l'ecran, c'est l'explosion de rire : ils n'ont pas l'habitude de se voir ainsi...

Au retour de Xinping, nous souhaitons aller voir un autre village qui a l'air bien sympa d'apres le routard : Liugong, un vieux village de 1189 habitants sur les bords de la riviere Li. Par contre, nous ne savons pas ou il est situe exactement : j'ai juste repere ce midi qu'il se situait a l'est de Yangshuo, c'est-a-dire plus ou moins sur notre route. On se lance donc dans un jeu de piste geant, ou nous devons demander aux chinois que nous rencontrons la route a suivre pour rejoindre ce village. Par chance, la plupart le connaisse et nopus guide assez precisement. Nous sortons rapidement de la route principale, et empruntons des chemins de terre et cailloux. En se rapprochant de la riviere, nous finissons meme par emprunter de petits sentiers au milieu des bosquets : on se croirait dans une speciale du Dakar.

Au bout du chemin, nous pensons etre enfin arrives. Et bien non. Enfin pas tout a fait : les villageois, qui nous ont guides, ont oublie de nous dire que le village etait sur l'autre rive de la riviere, et qu'il n'y avait pas de pont pour traverser en scooter. Nous nous contentons donc de l'observer depuis l'autre rive :-(

La nuit commencant a arriver, nous enfourchons notre scooter pour retourner sur Yangshuo : nous devons redeposer le scooter avant 19h. Nous finissons alors la soiree par un bon repas chez notre cher resto "francais" (meme si la cuisine servie est plutot chinoise) et une petite ballade dans les rues animee de Yangshuo : c'est notre derniere soiree ici, donc il faut en profiter au mieux...

Journee trankilou

Ce matin c'est grace mat' pour Mat, Ju et moi afin de recuperer de notre periple. Elodie, elle, doit aller en cours.

A notre reveil, nous preparons a nouveau notre sac car demain soir nous partons pour notre dernier trip : Guilin et Yangshuo.

C'est a ce moment la qu'on s'est rendu compte que notre sejour avais passe trop vite : vous vous rendez compte, c'est DEJA notre derniere semaine !? C'est pas qu'on veut pas vous revoir mais on serait bien reste encore un peu... ;-)

Apres un petit resto, Elodie et Mathieu partent pour le marche du Jade (pierre precieuse qui aurait la faculte de rendre immortel), et nous vers des marches orientes "souvenirs".

Nous nous retrouvons pour un petit resto type "europeen".

Nous finissons notre soiree dans la rue tres animee et commercante de Beijing Lu. On rentre pas trop tard car demain un longue journee nous attend !!

Destination Pekin

Ce matin debout de bonne heure (5h) car nous partons pour Pekin. Nous disons aurevoir a cette belle ville de Shanghai. Attention les Pekinois, 4 francais debarquent dans la ville ;-)

Notre premiere mission est de trouver un hotel. Grace aux conseils de Pauline (une personne rencontree lors des Bourses Jeunes), nous nous dirigeons dans une auberge qui ne nous convient pas car plus de dortoir pour 4 !!

Donc nous partons a tatons dans les rues alentours et nous tombons sous le charme d'un petit hotel se situant dans les hutong (ancien quartier de Pekin).

Une fois nos affaires installees dans la chambre, notre deuxieme mission : rechercher un resto, car la faim se fait sentir. Nous rentrons dans un resto pas tres convaincu de notre choix. Mais bonne surprise la nourriture est extra.

Ensuite direction la gare centrale ferroviere pour reserver nos billets de train en couchette pour rejoindre Xi'an dans 4 jours. Malheureusement, la guichetiere nous informe qu'il n'y a plus de place :-( Golden week oblige !

Lors de notre passage a l'auberge nous avions rencontre une personne tres gentille qui tenait une agence de voyage. Nous decidons d'aller voir s'il pouvait nous aider. Il reussit a nous trouver 4 places dans un train mais pas en couchette. Resultat : nous allons passer 11h assis dans un train rempli de chinois. D'apres les recits d'Elodie et Mathieu qui sont deja passes par la, cela risque d'etre pittoresque ;-)

Apres tout ce periple passe a chercher les billets, la nuit est deja tombee et la fraicheur aussi. Donc passage express a l'hotel pour recuperer nos vestes, pour rejoindre notre 'cantine'. Nous en profitons pour donner nos impressions sur Pekin et du peu qu'on a vu et la situation de notre hotel (en plein centre ville), et bien on s'attendait a mieux.

Elodie et Mathieu, qui sont un peu fatigues et malade, decident de rentrer se coucher. Nous nous decidons d'aller nous ballader dans le quartier. A notre plus grand bonheur nous decouvrons le lac Qianhai, a deux pas de notre hotel. Il y a une tres bonne ambiance : joueurs d'echecs, de dames, de mah-jong, masseurs et tout est illumine. C'est magnifique.

Nous faisons tranquillement le tour du lac a pied, puis nous retournons a l'hotel pour une bonne nuit de sommeil.

La fete nationale

Ce matin nous allons visiter le temple du Bouddha de Jade.

C'est le plus celebre temple Bouddiste de la ville, encore habite par une centaine de moines. Il fut construit apres l'incendie, en 1917, d'un autre monastere pour accueillir la communaute orpheline, mais aussi pour recevoir deux statues de Bouddha en jade blanc rapportees de Birmanie en 1882 par un pelerin. Il est habite et servi par une communaute de moines bouddistes de l'ecole Zen.

Nous rentrons dans une cour interieure, embrumee par la fumee d'encens. Les gens s'y reunissent pour prier en agitant leurs batons d'encents.

Nous nous essayons a un 'rituel Bouddhiste' : lancer une piece dans un orifice situe en haut d'une stelle, cela porte chance si on y arrive.

Puis nous penetrons dans la salle de gauche, la salle des gardiens celestes, ou l'on peut decouvrir le Bouddha Sackamone avec ces accras. Au pied du Bouddha, de nombreux passants prient en s'agenouillant devant lui.

Nous avons la chance de suivre un groupe de francais avec un guide, nous en profitons pour avoir quelques infos precieuses sur les differentes pieces du temple. C'est tres interessant.

Au milieu des boutiques, on decouvre le Bouddha couche de 96 cm, puis au 1er etage - toujours avec le guide ;-) - on a pu admirer le celebre 'Grand Bouddha assis' : il mesure 2m de haut pour 1 tonne. Il se tient dans une petite salle dont les armoires renferment plus de 5000 livres sacres.

Une visite tres interssante et riche en signification pour tout les pratiquants du bouddhisme.

Ensuite nous prenons la direction de la vieille ville chinsoise. Le contraste est saisissant : ce petit quartier, 1.3 km d'est en ouest et 1.6km du nord au sud, de maison basses au sein d'une metropole envahissante !!

Au fil de notre ballade, nous arrivons dans la rue Fangbang Zhonglu. Il s'agit d'une rue traditionnelle chinoise, avec ses maisons basses aux toitures recourbees recouvertes de tuiles, aux facades blanches et aux poutres rouges. Cettre rue debute par une tres jolie porte chinoise a l'ancienne.

Au bout de la rue se trouve le jardin Yu. Nous decidons de nous y rendre car le quartier est rempli de touriste chinois venuent celebres la fete nationale du 1er octobre. Ce jardin chinois est l'un des trois plus beau jardin de Chine.

Le temps passe si vite ici, qu'il est deja l'heure d'aller manger. Mais avant, nous nous rendons sur le Bund pour reperer ou allait se derouler la fete nationale. Malheureusement, nous apprenons qu'il n'y aura ni animation, ni feux d'artifice. Pourtant beaucoup de chinois s'aglutinent sur le Bund. Mais pour quoi faire ?! Nous, nous sommes pret a faire la fete, nous avons meme achete des drapeaux chinois !!

Nous allons manger en nous disant qu'il est trop tot pour lancer les hostillites... Mais a la sortie du resto, nous sommes stupefait : aucune animation : juste des millions de chinois qui marchent dans la rue...

Nous sommes decus. Nous nous arretons boire un verre, puis nous rentrons nous coucher en agitant, au milieu de la foule, notre drapeau au couleur de la Chine.

Bonne fete nationale a toute la Chine !

Le Shanghai des concessions etrangeres

Dans les annees 1930, Shanghai etait divise en concessions : des morceaux de terre de quelques centaines d'hectares au depart, de plus en plus etendus par la suite, "concedes" aux etrangers. La ville etait partagee de fait en trois parties : la vieille ville chinoise, la concession internationale administree par les Britaniques, Americains et Japonais, et ... la concession francaise.

Ainsi ce matin, apres avoir un peu trainé a l'hotel pour récuperer un peu, nous partons a la conquête de l'ancienne concession française. La rue principale, l'avenue Huaihai, qui constitue les grands boulevards de Shanghai, ressemble à s'y méprendre à une avenue parisienne. De grands platannes bordent l'avenue et cachent parfois de belle facades française. On y trouve même des boutiques au nom bien français.

Au détour de cette rue considerée comme la "vitrine" commerciale la plus luxueuse de la ville, nous passons tout près du site de la premiere reunion du Parti Communiste chinois : une maison de brique noire réhaussée de rouge, très bien restaurée. Le 23 juillet 1921, le Parti Communiste chinois y fut fondé dans la clandestinite par le jeune Mao Zedong.

Puis nous prenons le métro pour rejoindre le sud de la ville et les quartiers plus pauvre. La différence avec la concession française est saisissant : ici les commerces sont beaucoup plus traditionnels et semble inchangés depuis une éternité.

On est bien loin du superflu et du royaume de l'apparence qui règne sur le Bund ou la ville nouvelle de Pudong.

En fin d'après midi, nous reprenons le métro pour rejoindre le quartier de notre hôtel. Après un bon repas aux saveurs bien chinoise, nous rentrons à notre hôtel et nous finissonstranquillement la soirée autour d'un jeu de carte dans notre "salon privé" ;-)

Journee marches

Aujourd'hui, c'est une petite journee tranquille pour faire les marches !

Nous partons assez tot le matin pour eviter la foule au marche de la contrefacon. Nous sommes a la recherche de vetements chauds et de baskets pour notre trip Shangai/Pekin/Xi'an. Nous allons beaucoup marcher et le climat a pekin est plus froid. De plus, nous envisageons de dormir une nuit dans une tour sur la muraille de Chine.

Apres quelques heures passees dans le marche, nous changeons de quartier pour rejoindre une rue commercante. Julien aimerait se trouver un costume comme celui de Mathieu : 50 euros l'ensemble : pantalon, cravate, chemise, veste et chaussure !

Apres un petit resto chinois, nous decidons de rentrer a l'appart pour finir tranquillement la soiree : rien de tel qu'un petit jus de fraise (ou vodka fraise) autour d'un jeu de carte pour animer la soiree.

2h30, le sommeil se fait sentir, on arrete notre partie (c'est moi qui ai gagne ;-) ), car demain nous partons pour notre periple Shangai/Pekin/Xi'an, donc il faut faire les sacs !!

Journée off

Aujourd'hui nous avions décidé de prendre notre temps et d'en profiter pour dormir un peu ce matin. Car cela faisait longtemps que nous n'avions pas pris le temps de trainer un peu sous la couette. On est en vacances tout de même ;-)

On se lève donc tranquillement vers 10h30, le temps de prendre une bonne douche, et on part pour aller faire un tour sur le marché local de Dali. On y touve de tout sauf des touristes : en effet, seuls les locaux sont là. On se mélange donc aux habitants en se faufilant à travers les étales de légumes, fruits ou volailles.

Puis, on s'attable à un restaurant pour se restaurer. L'ambiance y est sympa et la musique a des sonorités connues : nous sommes dans la rue qui rassemble les restaurants dit "western", c'est-à-dire les restaurants à touristes avec de la nouritture de tout horizon. Car manger un peu autre chose que du chinois ça change un peu, même si ici à Dali la nouritture est très bonne.

Malheureusement, durant le repas, il commence à pleuvoir. Le temps était déjà très menaçant depuis ce matin, mais cette fois, la pluie est là. Nous qui voulions aller faire un tour dans la montagne pour dominer Dali et son lac, c'est loupé... :-( De plus, dans cette petite ville de 30000 habitants, il n'y a pas grand chose à faire mis à part profiter des paysages et des ballades dans les montagnes voisines.

Ainsi, après un bon dessert, on retourne à notre hôtel où on passe l'après midi à tourner en rond ou à surfer sur internet en espérant à chaque instant que la pluie va cesser. Mais nos espérances resteront vaines... Cela aura donc été une journée pas très active, mais parfois prendre son temps et rien faire cela fait du bien, même quand on est à l'autre bout du monde.

Decouverte de Dali

Encore un matin ou on se leve de bonne heure : 6h car nous prenons le bus pour Dali. Qui a dit qu'on etait en vacances, on se leve encore plus tot que pour aller au boulot !

Nous nous preparons tranquillement et nous descendons pour partir et la, surprise, la pension est fermee, nous sommes enfermes a l'interieur :-)

Pendant 15min nous essayons de faire du bruit afin de reveiller quelqu'un et cela fonctionne. Nous quittons la pension a 7h15 direction la gare routiere (a pied afin de nous reveiller !!)

Apres 4h de bus, nous arrivons dans la vieille ville de Dali et nous trouvons rapidement notre hotel (6 euros la nuit).

Nous decidons de visiter tranquillement la ville car pour ma part, la fatigue se fait sentir.

Nous nous arretons pour manger, afin de reprendre des forces. Ici, il y a beaucoup de restaurants avec des plats plus "europeen". Cela fait du bien, car la nourriture chinoise n'est pas la meilleure qu'on puisse faire. Pour ceux qui ont l'habitude de manger chinois en France, et bien vous serriez decus car ca n'a rien a voir !

Au gre de notre ballade nous nous arretons dans une agence de voyage pour reserver nos billets de bus pour notre retour sur Kunming.

Apres un petit brin de toillette a l'hotel, nous finissons la visite de la ville et decouvrons les marches de nuit.

Malgre les belles rues de Dali, nous sommes encore sour le charme de Lijiang.

Pour ceux qui souhaite decouvrir le Yunnann, je vous conseille de visiter d'abord Dali puis Lijiang.

Les gorges du Saut du Tigre

Dormir dans un vrai lit reste toujours plus agreable que de dormir dans un bus, aussi confortable qu'il soit. Car cela faisait deux nuits que nous enchainions les bus couchette et on vous avouera que retrouver un lit qui ne bouge pas au gre des virages est un reel bonheur.

Malgre ce petit confort retrouve, nous devons nous sortir du lit de bonne heure car nous avons rendez vous avec notre chauffeur vers 8h pour aller voir les gorges du Saut du Tigre : au nord de Lijiang, le fleuve Yangzi, descendu des hauteurs du Tibet, traverse ces gorges spectaculaires, considerees comme les plus belles et les plus profonde de Chine. La profondeur maximale de la riviere atteint 196m.

Mais une fois au lieu du rendez vous, la personne avec qui nous avions vu pour preparer notre excursion hier nous apprend que le chauffeur anglophone que nous devions avoir est en panne de voiture. Elle se propose alors de nous accompagner toute la journee (alors qu'elle est en repos) avec le nouveau chauffeur qui lui ne parle pas anglais. Grace a elle, nous aurons toute les informations necessaires lors de la visite, que nous n'aurions pas eu avec ce chauffeur chinois ;-)

En route, nous nous arretons a un point de vue qui nous permet d'apprecier la grosseur du fleuve Yangzi : son lit s'etend sur environ 300m de large et il est anime de courant tres fort, car il rassemble en ses eaux les differentes rivieres issues des montagnes voisines.

Apres 2h de route,  nous arrivons enfin a l'entree des gorges. Le taxi nous depose et nous continuons a pied en empruntant un sentier a flanc de montagne. Plus nous avancons, et plus le fleuve commence a s'agiter.

Des tourbillons et des remous se forment un peu partout et un bruit sourd resonne de plus en plus fort : il s'agit du passage le plus impressionant des gorges, mais aussi du lieu qui a donne le nom a ces gorges. Ce nom provient d'une legende, celle d'un tigre qui aurait franchit d'un bond le Yangzi pour echapper a un chasseur. Pas si bete, la bete choisi cet endroit qui est le plus etroit du fleuve, le "Tiger Leaping Rock", la ou les flots dechaines ne font que 30m de large.

Le lieu est vraiment impressionant : les eaux viennent eclater contre les roches et des contre courant se forment.


De retour a Lijiang, nous retournons a notre pension naxi pour s'y reposer un peu, mais aussi pour y reserver une nouvelle nuit. En effet, nous devions partir ce soir pour Dali, mais nous avons prefere decaler notre depart a demain matin pour profiter d'une soiree supplementaire dans cette jolie ville.

Nous allons donc aller errer a nouveau dans les ruelles a la recherche d'un endroit ou manger et passer la soiree, tout en profitant une derniere fois du charme de la vieille ville de Lijiang.

A la decouverte des rizieres

Qui n'a jamais vu une de ces magnifiques photos de rizieres en terrasses dans un magazine de voyage. Un de ces paysages qui donne envie de prendre son sac et de partir a l'aventure. Et bien pour nous, cela etait une de nos motivations de notre voyage en chine : voir de nos propres yeux ces fameuses rizieres a flanc de montagne.

Ainsi ce matin, le reveil sonne une nouvelle fois trop tot pour moi (6h), mais nous devons partir de bonne heure de Yuanyang pour rejoindre une des plus belles rizieres de la region. Nous prenons donc notre premier moyen de locomotion atypique de la journee : un minivan. Ce minibus nous amene a bon port apres une heure de route et de chemin de cailloux.

Nous voila donc arrives a Duo Yi Shu : le depaysement est total. Nous avons l'impression d'avoir une carte postale devant nous : nos yeux ne sont pas assez grands pour capter l'immensite et la beaute du lieu.

Ici le nom de notre carnet de voyage prend tout son sens : nous sommes perdus au plus profond de la Chine dans un decor magnifique.

Nous decidons ensuite de descendre dans les rizieres pour rejoindre un petit village de paysans perdu au milieu des terrasses.

Ces gens ne vivent que par leur culture du riz et sont donc intrigues et curieux de voir des personnes differentes au milieu de leur habitation rudimentaire.

Sur le chemin du retour vers Yuanyang que nous empruntons a pied, nous rencontrons d'autre chinois tout aussi etonnes de notre presence ici. Mais apres une bonne heure de marche au soleil, nous commencons a fatiguer un peu et nous tentons d'arreter les quelques vehicules qui passent par moment. Ainsi, nous sommes pris en stop par un nouvel "engin" : un melange entre un motoculteur et un camion benne (Marie appelerait cela un " tregueudeu").

Arrives en ville, nous retrounons au restaurant d'hier soir pour reprendre des forces. Puis nous repartons a la decouverte de nouvelles rizieres a bord d'un triporteur.

Apres une vingtaine de minutes, nous arrivons aux rizieres de Jin Zhu Zhan. Mais ces dernieres nous paraissent beaucoup moins bien par rapport a celles que nous avons vu ce matin, d'autant plus qu'elles sont en partie cachees par les arbres. Nous retournons donc a Yuanyang en empruntant cette fois un nouveau 3 roues : un mix entre une mobilette et une benne.

Nous prenons place a l'arriere et le chauffeur nous redescend gracieusement jusqu'a la ville sans meme allumer le moteur (sauf dans la seule montee du retour) : le chinois est tres econome :-)

Enfin, arrives en ville, nous retournons a notre hotel pour recuperer nos sacs et nos billets de bus. D'ailleurs on doit vous laisser car notre bus couchette va pas tarder a partir direction Kunming. Nous devrions arrives tres tot demain matin, si tout va bien ;-)

- page 1 de 2