Mot clé - taxi

Fil des billets

Maman, j'ai raté l'avion

Depuis qu'on est en Chine, on a pris à plusieurs reprise l'avion. Nous commencions à bien connaître la route pour aller jusqu'à l'aéroport : entre 30 et 40 min selon l'heure et les ralentissements sur l'autoroute...

Donc hier soir, nous partons vers 21h30 pour prendre notre avion à 23h20. On prend le premier taxi qui passe, et nous voilà partis pour l'aéroport, après avoir refusé la proposition du taxi qui voulait qu'on paie un fofait et non au compteur. On est bien déçus de partir, mais bon on a pas trop le choix...

Mais à peine est on partis, que le taxi prend une route inhabituelle... Le stress monte d'un cran, d'autant plus que nous cumulons les feu rouge alors que sur le chemin "normal" il n'y en a pas... On lui redit bien qu'on veut aller à l'aéroport et qu'on est pressés, mais cela à pas l'air de l'affoller... Il rigole même...

Comme si nous n'avions pas ppris assez de retard avec les détours du taxi, nous sommes bloqués dans des bouchons : 2kms où on avance au pas... Le stress est au max car l'heure tourne irrémédiablement... Nous finissons tout de même par arriver à l'aéroport. On saute du taxi, on attrape un chariot pour mettre tout nos bagages (une énorme valise et deux gros sacs plus un bagage à mains), et on court au guichet pour s'enregister. Malheureusement le guichet a fermé il y a tout juste 10min. On essaie alors de négocier avec le personnel de l'aéroport pour nous prendre tout de même car nous étions en retard à cause du taxi et des bouchons. Mais rien n'y fait : nous ne décollerons pas ce soir :-(

Après un petit temps pour accuser le coup, nous voyons avec les personnes de l'aéroport pour trouver une solution. Résultat : nous prenons un autre avion dans 24h... Il ne nous reste donc plus qu'à retourner chez Elodie & Mathieu pour attendre ce prochain départ.

Cette fois, nous allons arriver très en avance pour avoir ce vol qui part à 00h50 (18h50 heure de Paris).

PS : cette journée supplémentaire en Chine nous aura tout de même couté 400€ :-( Ca fait un peu cher pour avoir un peu de rab...

Dernier jour en Chine

Et voilà, notre dernier jour en Chine est arrivé :-(

Alors que nous avons l'impression d'être arrivés hier... Il faut se mettre dans les préparatifs de la valise. C'est la mission de Julien.

Moi je dois aller à la banque pour changer les yuans qu'il nous reste. Au bout d'une heure, c'est mon tour. Et là, la journée commence mal : il change pas en euros. J'ai donc attendu une heure pour rien !! Tout ce que nous espérons, c'est que le bureau de change sera encore ouvert ce soir quand nous arriverons à l'aéroport.

De retour à l'appart, Julien a quasi fini la valise. Nous partons donc faire un tour au marche pour acheter les derniers souvenirs qu'il nous manque. Et ça continu : impossible de trouver ce que nous cherchons !! Un peu déçu, nous allons manger une dernière fois dans un petit resto oriental, et nous évoquons ces si beaux moments passés pendant 5 semaines.

Nous retournons à l'appart rapidement pour nous changer car une séance "massage à l'huile" nous attend dans l'institut en face de chez Mat & Elo. Avant le massage, un petit hammam, une douche et enfin 1h30 de massage du corps à l'huile. C'est trop trop bien. Pour finir, une douche, sauna, hammam, et encore une douche. Nous voilà super détendu.

A la sortie, nous profitons une dernière fois des rues commerçantes de Canton. Mais l'heure de partir approche. Il nous faut rentrer à l'appart pour récupérer les valises. Le stress est de retour !

Nous ne voulons pas partir :-(

Après avoir dit aurevoir à Elodie et Mathieu, on arrête un taxi : direction l'areroport :-(

La joie n'est plus au rendez-vous. Dans le taxi, le stress est bien present. Le temps est passe trop vite ...

C'est donc avec beaucoup de regret que nous disons aurevoir a la Chine

Le quartier musulman

Ce matin nous decidons de ne pas mettre de reveil car nous souhaitons reprendre des forces pour le reste de notre sejour. Quand je me reveille, il est 9h, je pars reveiller les troupes.

Puis nous dejeunons et flanons tranquillement dans le salon de l'AJ. Nous nous y sentons vraiment bien. Nous profitons d'avoir Internet pour prendre des nouvelles de la France. Quelle nouvelle : l'equipe de France de rugby a battu les All Black ;-)

Vers 12h, nous partons a la decouverte du quartier Hui. Les Hui sont une ethnie musulmane chinoise. Ce sont de grands marchants, ils sont installes depuis des lustres aux quatre coins de l'empire du Milieu et evidemment a Xi'an, la ou demarrait l'antique route de la soie.

Le decor est impressionnant : des ventilos bricoles rafraichissent les viandes, aspirent les fumees des brochettes mises a griller. Julien teste un petit Kebab a la chinoise : pas mauvais mais tres epice !!

Un peu plus loin nous empruntons une route couverte : c'est le repere d'une floppee ininterrompue de boutiques de souvenirs et d'etales empietant sur le passage. Nous en profitons pour faire quelques achats, fort bien negocies.

Nous avons meme le plaisir de gouter du bon the chinois lorsqu'Elodie et Mathieu s'arretent acheter leur the.

Cette route conduit a la Grande Mosquee. C'est une mosquee qui date de l'an 742, c'est la plus importante de Chine pour son rayonnement spirituel, dit-on, c'est aussi, apres celle de Canton, la plus ancienne.

D'apres la desciption du routard, nous etions impatient de la visiter, et pensions en avoir pour longtemps pour faire le tour. Or se ne fut pas le cas !

C'est une jolie mosquee ou l'art chinois est bien present (voir trop) et nous n'avions pas l'impression d'etre au sein d'une mosquee. Et la visite fut rapide : seulement 45min car il n'y avait que quatre cours interieures et des pavillons quasi vides.

Seul la salle de prieres me rappelle une mosquee. Nous avons eu le droit qu'a une vue de l'exterieur car les non-musulemen n'ont pas le droit d'y penetrer. C'est elle qui ferme de toute sa largeur l'enceinte de la mosquee. Les murs sont recouvert de tuiles vernies de vert (couleur de l'islam) et elle peut contenir plus de 1000 personnes. De beau panneaux de bois sculptes, accroches aux murs, illustrent les scenes du Coran.

Ainsi se fini notre periple de 9 jours. Nous prenons un taxi qui nous conduit a l'aeroport : direction Canton.

Une fois a l'appart, nous sommes deja nostalgique. Nous decidons alors de visionner les photos de ce magnifique voyage.

Retour a Canton via Kunming

Notre boucle dans le Yunnan touche a sa fin. En effet, nous rentrons aujourd'hui sur Canton. Nous quittons donc les montagnes et le charme de Dali en bus direction Kunming, la captitale du Yunnan. Le temps est aussi gris qu'hier et une legere brume tombe sur la ville. C'est le temps ideal pour faire 5h de bus : au moins nous n'avons pas l'impression de perdre notre temps dans les transports.

Ainsi, nous arrivons en debut d'apres midi a Kunming et nous decidons de partir a la decouverte du marche aux fleurs et aux oiseaux avec les sacs sur le dos. Il s'agit d'un ancien quartier de ville ou le beton n'a pas encore reussi a s'imposer face aux anciennes maisons au toit herbeux. Cela ressemble a une animalerie geante. De nombreux chinois sont amasses dans la rue pour vendre aux passants leur poissons, oiseaux, souris ou autre serpents et migales. On y trouve aussi toute sorte de souvenirs et bazar typiquement chinois.

Puis, nous continuons notre ballade dans le quartier voisin. Ici, les building sont rois. Des rue pietonnes regorgeant de galleries marchandes se faufillent au milieu de ces derniers. Nous sommes cette fois dans le nouveau Kunming qui abrite le centre economique de la ville.

Apres 3h de promenade dans les differents quartiers du centre ville, les sacs commencent a peser un peu. Nous decidons donc de prendre un taxi pour rejoindre l'aeroport car notre vol de retour sur Canton est a 19h50. Un dernier coup d'oeil sur la ville et la region du Yunnan et l'avion decolle.

Nous atterissons vers 22h a Canton. Le changement de climat est saisissant. A peine sorti de l'avion, la chaleur est etouffante : nous allons vite oublier la fraicheur des soirees du Yunnan.

Nous recuperons rapidement nos sacs et nous prenons un bus pur rejoindre le centre ville. De la, nous faisons nos faineants (8 jours de periples ca fatigue un peu...) et nous prenons un taxi pour faire le dernier kilometre qui nous separe de la residence de Mathieu et Elodie. Les taxis sont tellement peu cher qu'il serait dommage de s'en priver ;-)

Les gorges du Saut du Tigre

Dormir dans un vrai lit reste toujours plus agreable que de dormir dans un bus, aussi confortable qu'il soit. Car cela faisait deux nuits que nous enchainions les bus couchette et on vous avouera que retrouver un lit qui ne bouge pas au gre des virages est un reel bonheur.

Malgre ce petit confort retrouve, nous devons nous sortir du lit de bonne heure car nous avons rendez vous avec notre chauffeur vers 8h pour aller voir les gorges du Saut du Tigre : au nord de Lijiang, le fleuve Yangzi, descendu des hauteurs du Tibet, traverse ces gorges spectaculaires, considerees comme les plus belles et les plus profonde de Chine. La profondeur maximale de la riviere atteint 196m.

Mais une fois au lieu du rendez vous, la personne avec qui nous avions vu pour preparer notre excursion hier nous apprend que le chauffeur anglophone que nous devions avoir est en panne de voiture. Elle se propose alors de nous accompagner toute la journee (alors qu'elle est en repos) avec le nouveau chauffeur qui lui ne parle pas anglais. Grace a elle, nous aurons toute les informations necessaires lors de la visite, que nous n'aurions pas eu avec ce chauffeur chinois ;-)

En route, nous nous arretons a un point de vue qui nous permet d'apprecier la grosseur du fleuve Yangzi : son lit s'etend sur environ 300m de large et il est anime de courant tres fort, car il rassemble en ses eaux les differentes rivieres issues des montagnes voisines.

Apres 2h de route,  nous arrivons enfin a l'entree des gorges. Le taxi nous depose et nous continuons a pied en empruntant un sentier a flanc de montagne. Plus nous avancons, et plus le fleuve commence a s'agiter.

Des tourbillons et des remous se forment un peu partout et un bruit sourd resonne de plus en plus fort : il s'agit du passage le plus impressionant des gorges, mais aussi du lieu qui a donne le nom a ces gorges. Ce nom provient d'une legende, celle d'un tigre qui aurait franchit d'un bond le Yangzi pour echapper a un chasseur. Pas si bete, la bete choisi cet endroit qui est le plus etroit du fleuve, le "Tiger Leaping Rock", la ou les flots dechaines ne font que 30m de large.

Le lieu est vraiment impressionant : les eaux viennent eclater contre les roches et des contre courant se forment.


De retour a Lijiang, nous retournons a notre pension naxi pour s'y reposer un peu, mais aussi pour y reserver une nouvelle nuit. En effet, nous devions partir ce soir pour Dali, mais nous avons prefere decaler notre depart a demain matin pour profiter d'une soiree supplementaire dans cette jolie ville.

Nous allons donc aller errer a nouveau dans les ruelles a la recherche d'un endroit ou manger et passer la soiree, tout en profitant une derniere fois du charme de la vieille ville de Lijiang.

Direction le Yunnan

Au sud-ouest de la chine, frontaliere avec la Birmanie, le Laos et le Vietnam, la province du Yunnan est particuliere et differente du reste de la Chine : elle rassemble la plus grande variete de climats, paysages et de populations chinoise.

Ainsi, ce matin nous avons laisse Mathieu et Elodie, et nous avons pris l'avion a Canton pour Kunming : 2 heures de vol pour rejoindre la capitale de cette province culminant a 1800 m d'altitude. Le changement est flagran avec les precedentes villes : le paysage est beaucoup plus vallone et vert et le niveau de vie parait biens moins eleve.

Une fois atterit, nous rejoignons en taxi notre hotel situe au centre de la ville. Apres differentes visites de chambre (ici il faut voir la chambre avant de la prendre pour eviter les surprises) et quelques negociations, nous pouvons poser nos sacs et nous installer.

Mais pas de temps a perdre, nous retournons a la reception de l'hotel pour reserver nos billets de bus pour demain : nous voulons descendre plus au sud pour rejoindre YuanYang et ses rizieres en plateaux.

Puis nous prenons le bus pour rejoindre l'ouest de la ville et les monts de l'Ouest. Appelees aussi les "monts de la beaute endormie", ces collines sont parsemees de temples bouddhistes et d'oratoires taoistes.

On domine la ville qui s'etend a perte de vue. La foret de bambous et de pins qui recouvre ces collines nous procure une fraicheur tres agreable apres l'atmosphere lourde de Canton et de Hong Kong.

En fin de journee, nous redescendons de ces collines en faisant un peu de stop. Cela n'a pas ete trop complique malgre certains automobilistes qui croyaient qu'on leur disait bonjour ;-)